Huberte Gautreau

1960-1969

1970-1979

1980-1989

1990-1999

2000-2009

2010-PRÉSENT

Huberte Gautreau

Huberte Gautreau

Togo, Pérou, Cameroon

1988-1990 - 1991-1992, 1996-1998, 2013

Huberte Gautreau aime l’aventure. Elle était dans la vingtaine quand elle est partie en Amérique du Sud pour apprendre l’espagnol, mais elle a fini par rester travailler au Pérou à la suite d’un tremblement de terre. Ce premier voyage a déclenché sa passion du travail international.

« Travailler à l’étranger n’a pas de prix. Côtoyer d’autres cultures nous permet de repenser nos propres valeurs », dit-elle. « Nous y allons pour aider, mais finalement ce sont eux qui nous aident.»

Sa première mission de Cuso International l’a amenée au Togo où elle a participé à la fabrication de pompes à eau. Elle a voyagé au Pérou au milieu des années 90 et y a travaillé avec une agence locale sur un projet de prévention du cancer utérin.

« Si vous voulez travailler sur le terrain, vous devez le faire avec des organisations comme Cuso International », explique Mme Gautreau.

Son expérience sur la scène internationale l’a convaincue de la nécessité de s’attaquer aux causes profondes des problèmes. C’est ce qui l’a amenée à défendre l’équité salariale dans sa province natale du Nouveau-Brunswick afin de lutter contre la pauvreté des femmes dans cette province.

Ancienne présidente de la Coalition du Nouveau-Brunswick pour l’équité salariale, Mme Gautreau a reçu le Prix des droits de la personne du Nouveau-Brunswick ainsi que le Prix du Gouverneur général en commémoration de l’affaire « personne ». Elle a reçu la Médaille de la paix du YMCA en 1995. En 2015, le travail de Mme Gautreau sur les droits des femmes faisait partie d’une exposition au Musée canadien des droits de l’homme.

2017-06-30T20:24:55+00:00
Facebook
Twitter
YOUTUBE
LINKEDIN
INSTAGRAM