Barry Fleming

1960-1969

1970-1979

1980-1989

1990-1999

2000-2009

2010-PRÉSENT

Barry Fleming

Barry Fleming

Zambie, Tanzanie

1971-1972, 1972-1975

Pour Barry Fleming les années 1970 ont été celles de la transformation de Cuso International en Afrique. À titre d’officier de terrain en Zambie, et plus tard en Tanzanie à titre de directeur régional de Cuso et responsable du programme des pays d’Afrique de l’Est, d’Afrique centrale et d’Afrique australe, son rôle était d’identifier dans quels domaines l’organisation pouvait intervenir avec un maximum d’efficacité pour instaurer un réel changement.

« Nous avions beaucoup d’enseignants à l’époque, mais nous avons compris que des compétences très spécialisées étaient nécessaires pour accompagner ces pays dans leur quête d’une plus grande autonomie », se souvient Barry.

Ancien enseignant lui-même, Barry s’était d’abord engagé auprès de Cuso International pour relever sur le terrain les défis que lui avait fait découvrir son premier emploi à OXFAM Canada.

« Cuso International m’a donné l’opportunité d’aller outre-mer et de voir de mes propres yeux ce dont je parlais depuis plusieurs années. »

Après avoir passé près de cinq ans en Afrique, Barry est revenu au Canada et a obtenu une maîtrise en administration publique. Il a ensuite travaillé 12 ans pour l’Alliance de la Fonction publique du Canada. En 1985, il a pris un congé afin d’aller travailler à Genève pour l’Internationale des services publics. Ce poste lui a donné l’occasion de retourner en Afrique, le continent qu’il aimait tant.

Pour le reste de sa carrière, Barry Fleming a travaillé avec des syndicats, y compris le Syndicat de la Commission des accidents du travail, à Vancouver.

Depuis qu’il a pris sa retraite en 2001, Barry a fait du bénévolat pour de nombreuses campagnes politiques, pour Amnesty International, et à titre de membre du conseil d’administration de la Bibliothèque de Port Moody.

« Une fois engagé dans la justice sociale, on ne peut jamais se retirer. Le plus bel héritage de CUSO est cette conviction profonde qui reste gravée en moi et qui dit : ce travail était important; ces gens étaient importants et, moi, je ne dois jamais les oublier. »

2017-12-21T22:14:12+00:00
Facebook
Twitter
YOUTUBE
LINKEDIN
INSTAGRAM